La papaye

Tout sur la papaye

Description, bienfaits nutritionnels et vertus cosmétiques de la papaye

Arbre majestueux pouvant atteindre 3 à 8 m, le papayer pousse dans les régions tropicales.

La papaye est le troisième fruit tropical le plus cultivé au monde, et plus de la moitié de la production provient d’Amérique latine et des Caraïbes.

Toute légère, la papaye affiche un apport calorique de 33 kcal/100 g, aussi peu que la groseille et la framboise. De quoi profiter sans scrupule de sa chair gourmande au goût proche du melon, pour le dessert ou les petits creux de la journée.

La papaye aurait une activité antioxydante comparable à celle de la vitamine E, un antioxydant bien connu.

Il serait préférable de consommer la papaye bien mûre afin de profiter au maximum de son potentiel antioxydant.

Parmi les composés phénoliques (une vaste famille d’antioxydants) de la papaye, on retrouve principalement des catéchines.
Les bienfaits des catéchines sur la santé ont surtout été étudiés avec le thé, qui en est une source majeure.

Des chercheurs ont toutefois observé qu’une consommation élevée de catéchines, qu’elles proviennent du thé ou d’autres aliments, était associée à un risque plus faible de décès par maladies cardiovasculaires.

La papaye serait une des principales sources de ce caroténoïde pouvant former de la vitamine A7.

La papaye est une excellente source de vitamine C.
Le rôle que joue la vitamine C dans l’organisme va au-delà de ses propriétés antioxydantes; elle contribue aussi à la santé des os, des cartilages, des dents et des gencives.

De plus, elle protège contre les infections, favorise l’absorption du fer contenu dans les végétaux et accélère la cicatrisation.

Par ailleurs, la papaye est riche en minéraux et oligo-éléments, notamment en potassium en calcium et en magnésium.

Ces nutriments sont bénéfiques au fonctionnement des systèmes cardio-vasculaires et neuromusculaires ainsi qu’au tissu osseux.

La papaye est également pourvue en folate (vitamine B9) qui participe à la fabrication de toutes les cellules du corps, dont les globules rouges.
Cette vitamine joue un rôle essentiel dans la production du matériel génétique (ADN, ARN), dans le fonctionnement du système nerveux et du système immunitaire, ainsi que dans la cicatrisation des blessures et des plaies.

La papaye est une source de vitamine A uniquement chez la femme, les besoins de l’homme étant supérieurs.

La vitamine A collabore entre autres à la croissance des os et des dents, maintient la peau en santé et protège contre les infections. De plus, elle joue un rôle antioxydant et favorise une bonne vision, particulièrement dans l’obscurité.

Avec 2,7 g de fibres pour une portion de 153 g (ou 1⁄2 fruit), la papaye est considérée comme une source de fibres.

La papaye, lorsqu’elle n’est pas encore mûre, laisse échapper une substance blanchâtre (un latex), qui contient de la papaïne. Il s’agit d’une enzyme qui attendrit la viande et empêche la gélatine de prendre.

Cette propriété dissolvante lui vaut, d’ailleurs, la réputation de faire disparaître les cors et les durillons. Elle est utilisée en médecine et dans différentes industries (alimentation, cuir, soie, brasserie et laine).

Quant au latex même, on l’utilise, notamment, pour la fabrication de chewing-gum.

Ecrasez finement une papaye et appliquez la pulpe sur le visage pour un soin anti points noirs.