Les baleines à bosse de la péninsule de Samaná en République Dominicaine

Saut de baleineUn long voyage jusqu’à Samaná

Du grand nord aux Caraïbes

Nos amies, les baleines à bosse (jubartes), s’apprêtent à quitter les eaux froides du grand nord, et réaliser ainsi un voyage extraordinaire. Certaines sont d’ailleurs déjà « en route ».

Chaque année, elles sont plusieurs milliers à venir dans les eaux chaudes et calmes des Caraïbes, afin de s’accoupler ou mettre bas. Elles viennent ainsi, entre autres, dans la baie de Samaná, considérée comme l’un des meilleurs sites au monde pour les observer, entre la mi-janvier et la fin mars.

Les baleines à bosse font partie des grandes baleines. Elles mesurent une quinzaine de mètres et pèsent, en moyenne, 40 tonnes.

Comparaison de la taille de la baleine avec l'hommeMammifères marins, elles respirent de l’air et, à cette fin, remontent régulièrement à la surface. Elles restent en apnée une vingtaine de minutes (c’est une moyenne), mais peuvent rester sous l’eau jusqu’à 40 minutes.

Après le long périple qu’elles accomplissent et durant lequel elles ne s’alimentent pas, elles passent une partie de l’hiver dans notre région, toujours sans se nourrir. Elles vont, ainsi perdre un 5ème de leur poids.

Jeune baleineau à bossePourquoi viennent-elles mettre leur petit au monde par ici ?

Tout simplement parce que le baleineau, à sa naissance, a une couche de graisse trop fine pour supporter les eaux froides. Lorsqu’il naît, il mesure entre 3,50 et 5 mètres, et pèse une tonne. Pour constituer alors une couche graisseuse protectrice et acquérir assez de forces pour suivre sa mère lors du retour, il va consommer, quotidiennement, environ 200 litres de lait maternel… Ce lait étant très riche et très nourrissant, le « petit » va prendre 45 kilos par jour !

C’est un réel plaisir et une grande émotion de voir la Maman jouant avec son rejeton.

A ce propos, la baleine n’a qu’un seul petit à chaque fois et ce, tous les 2 ans. La durée de gestation est de 11 à 12 mois. Elle vient donc mettre son bébé au monde à l’endroit où elle l’a conçu ! Bien que ce soit rare, il arrive que certaines s’accouplent la même saison que la mise bas…

Baleine à bosseLes baleines à bosse, chants et rivalité

Quant aux mâles… Afin de séduire les femelles, ils chantent et font des sauts hors de l’eau. Les baleines ayant une ouïe très développée (leur principal sens), elles peuvent entendre le chant jusqu’à 35 kms !

La rivalité entre ces messieurs est importante, et ils n’hésitent pas à se battre pour une belle. Le maximum de « galants » ayant été observés derrière une femelle fertile est 25 ! ! ! (whaouh !…)

A la fin de leur séjour dans la région, elles repartent vers le grand nord où elles vont se nourrir (enfin ! ou… en faim !). C’est ce que l’on appelle la saison d’alimentation. Chaque jour, elles se régalent d’une tonne de « krills », genre de petites crevettes, et de petits poissons. Elles n’ont pas de dents mais possèdent des espèces de grandes lames qui étaient utilisées autrefois, avant la naissance du plastique (merci !), à la fabrication des parapluies et corsets.

L’observation des baleines (whale-watching) est, bien heureusement, réglementée. Aussi, afin de respecter ces règles visant au respect de ces merveilleux animaux, et pour votre propre sécurité, ne partez qu’avec des organismes reconnus et ayant, ainsi, les autorisations nécessaires.

Nous leur souhaitons un excellent voyage et les attendons avec impatience !

> pour en savoir plus avec Wikipedia